Transmission et nouvelles perspectives pour le réseau

Depuis l’origine, le réseau des ports du monde a fonctionné en partenariat avec les théâtres de Saint-Malo. Le réseau et les théâtres étaient alors dirigés par Loïc Frémont en binôme avec Blanca Moreno. Fin 2016, après 35 ans de direction, Loïc Frémont a mis fin à sa son activité au théâtre. La partenariat entre les théâtre de Saint-Malo, partenaire conventionné, et le réseau s’est arrêté de fait. Nous sommes donc rentrés dans une période de transition : dans de nouveaux locaux, au théatre chateaubriand, et avec une nouvelle équipe.

Loïc Frémont, fondateur du réseau a confirmé la transmission du réseau fin mars 2019. D’ ici là, nous étudierons avec les membres du réseau l’évolution nécessaire au réseau compte tenu qu’en 22 ans le monde a changé.

Une solution se profile avec la Ville de Saint Malo, qui a permis la naissance du réseau et en est demeurée le partenaire essentiel durant ces vingt ans, notamment en s’appuyant sur la création d’un musée de l’histoire maritime malouine, dont la construction a été confiée à l’architecte japonnais Kengo Kuma.

En effet, cette perspective permettrait à notre réseau dont le projet est né de l’extraordinaire destin de  « ces aventuriers de grand vent et de ces aventuriers de l’esprit » d’accompagner la vocation internationale de ce futur musée ; et plus largement la politique événementielle de la ville, de toutes les manières possibles.

Cette solution concerne donc le pôle culturel et institutionnel du réseau. Pour ce qui est du pôle économique, le nombre et la diversité des entreprises-membres du réseau permettent d’imaginer la constitution d’un groupe « autonome » sous le label des Ports du monde, qu’il leur appartiendra de définir d’ici l’A.G et pendant celle-ci.